Inspiration haïku et distance

C'est par l'atelier d'écriture et la lecture que j'ai rencontré les haïkus. Depuis, j'aime pratiquer cette forme poétique lorsque cela me vient ! C'est simple, il faut compter les syllabes des trois vers (5-7-5), c'est tout et c'est toute la complexité ! C'est un art poétique japonais sans ponctuation qui implique de mentionner une saison ou d'y faire allusion. La nature est très présente, comme une méditation.

J'ai pris la liberté, comme d'autres, d'omettre parfois ces références à la nature.

Cette forme poétique permet d'aller à l'essentiel, parfois avec humour.

C'est pourquoi j'y ai eu recours pour prendre de la distance avec certaines situations professionnelles ou certaines de mes attitudes à améliorer !

Si cela vous inspire, essayez, c'est vivifiant comme le vent frais d'automne, et gardez à l'esprit : inspiration haïku avec bienveillance et forme positive !


Traduites, ces poésies gardent l'essence du moment et les syllabes n'en font qu'à leur tête !

"La cueillir quel dommage

La laisser quel dommage

Ah cette violette"

Nojo

"Le chêne

Sa mine indifférente

Devant les cerisiers fleuris"

Bashô


Mes essais

"Brouillard de Loire

Marée en suspend

Héron aux vents"

Sandrine

"Où est-il passé

Le sourire chaud de l'hiver

Oh sur ces visages"

Sandrine